Qui est Joseph-Samuel Farinet?

Joseph-Samuel Farinet (1845-1880) est un contrebandier et faux-monnayeur originaire des États de Savoie. Il est principalement connu en Valais où d’aucuns ont cherché à en faire un défenseur local de la liberté et une incarnation de la résistance à l’autorité, il est parfois appelé le Robin des Bois arpitan ou le Robin des Alpes.

farinet_by_bidon-lavyfarinet-ou-la-fausse-monnaie-c-f-ramuz_mfarinet_heros_m

Farinet est né en 1845 dans la commune de Saint-Rhémy-en-Bosses dans la vallée d’Aoste, alors territoire des États de Savoie. En 1869, il est condamné par contumace à 18 mois pour vols à Aoste. En 1871, après l’effondrement de la Banque cantonale du Valais, il est arrêté à Martigny-Bourg et condamné pour fabrication de fausse monnaie à 4 ans de prison. Après plusieurs évasions, la police valaisanne le traque alors qu’il cherche asile à Saillon.

Le 17 avril 1880, on découvre son corps au bas des gorges de la Salentse (rivière qui descend de la montagne vers Leytron). Selon la rumeur, une balle des policiers l’aurait tué. Il repose désormais à Saillon, au pied du clocher de l’église Sainte Catherine. Après plusieurs évasions, la police valaisanne le traque alors qu’il cherche asile à Saillon.

Dans Farinet ou la fausse monnaie, roman de Charles Ferdinand Ramuz paru en 1932, Farinet est décrit non pas comme un faux-monnayeur, mais comme un « vrai-monnayeur », un précurseur de la banque libre. En effet, il dispose d’une mine d’or qui lui permet de fabriquer des pièces de meilleur aloi que les pièces officielles, ce qui fait qu’elles sont davantage recherchées par la population.

Le réalisateur suisse Max Haufler l’a porté au cinéma en 1939 dans Farinet ou l’or dans la montagne. Le rôle de Farinet y est interprété par Jean-Louis Barrault.

Aujourd’hui, Farinet est considéré comme un héros en Suisse. Il existe une vigne à son nom, la plus petite du monde. Chaque année des personnalités des sports, des arts et de la politique viennent la travailler : on y a vu Zinédine Zidane, David Douillet, Caroline de Monaco, Roger Moore, Léo Ferré, Tino Rossi, Michael Schumacher, Hans Erni, Jane Birkin, Gilbert Bécaud, Claudia Cardinale, Mgr Gaillot, Sœur Emmanuelle, Danielle Mitterrand, Henri Dès, Barbara Hendricks, Michel Platini et bien d’autres, la liste compte plus de 300 noms. Le premier propriétaire de la vigne fut l’acteur Jean-Louis Barrault. Elle appartint ensuite, entre 1994 et 1998, à l’abbé Pierre qui la légua au Dalaï Lama.